Historique de la commune

logo-varennes-copie-1.pngLe massif forestier de l'Argonne, frontière naturelle entre la grande plaine du bassin parisien et de la Lorraine, entre le royaume de Charles le Chauve et l'empire de Lothaire, a toujours été un lieu propice aux combats.
Varennes en Argonne dont l'existence connue remonte à l'an mil, a son histoire écrite dans son blason :
• les deux bars symbolisent la période de la domination barroise (Xème ,XVème siècles)
• la croix à double croisillons rappelle l'époque de la souveraineté lorraine (XVème, XVIème siècles)
• les trois fleurs de lys évoquent la période des princes de Condé (XVIIème, XVIIIème siècles)
• la croix de guerre récompense les épreuves subies au cours de la guerre 1914/1918
 
Le peuplement de la vallée de l'Aire remonte à l'époque romaine mais Varennes connaît une réelle expansion à partir du XIème siècle. Elle passe de la dépendance des évèques de Verdun dans le domaine des comtes de Bar qui fortifièrent la partie haute de la ville, le "Château", par opposition au "Bourg", ou quartier bas.
 
En 1243, le comte Thiébaud II de Bar affranchit Varennes selon la loi de Beaumont. La ville connaît alors une période de prospérité économique. Après la disparition de la dynastie barroise au XVème siècle, Varennes relève alors des ducs de Lorraine, protecteurs plus lointains, elle s'appauvrit et se dépeuple au point que l'archevêque de Reims supprime la cure.
 
En 1648, Varennes passe avec le Clermontois, dans le nouvel apanage créé en faveur du grand Condé et prospère à nouveau. Après le découpage administratif de 1790, Varennes perd son statut de capitale du Clermontois pour n'être plus qu'un simple chef-lieu de canton.
 
Varennes en 1791 Un fait allait brutalement illustrer la bourgade. Dans leur fuite des Tuileries vers Montmédy pour y rejoindre le marquis de Bouillé et ses troupes, Louis XVI et sa famille devaient rapidement traverser Varennes. Mais dans la nuit du 21 juin 1791, après les avoir reconnus à Sainte-Ménéhould, Jean-Baptiste Drouet fait arrêter la famille royale sous la voûte de l'église du château. Louis XVI, Marie-Antoinette et leurs enfants passent la nuit dans la maison du procureur Sauce avant d'être ramenés sous bonne escorte à Paris.
 
"L'événement" de Varennes est un tournant important de la Révolution, le peuple français, persuadé que son Roi fuyait, ne lui fait plus confiance et refuse désormais la monarchie ...
La période qui suit la Révolution est plutôt calme pour la bourgade.
 
C'est en 1914 que l'histoire intervient à nouveau avec la "grande guerre" puisque dès septembre 1914, la ville est entièrement détruite par les bombardements et les incendies ce qui entraîne le départ de toute la population. Après le conflit, la moitié de la populationseulement revient au pays et rebâtit sur les ruines. La vie reprend cependant : commerces, industries, artisanat, agriculture, administrations sont bien implantées.
 
En 1940, la population, encore choquée par les souvenirs de 14/18 part en exode de mai à juin.
 
A partir de 1945, Varennes connaît une chute de population jusqu'à ne plus compter que 643 habitants en 1962. Puis l'essor reprend sous l'impulsion d'une équipe municipale dynamique. A ce jour, la commune comptabilise 710 habitants et a retrouvé l'ensemble des services permettant aux habitants de bénéficier d'un cadre de vie agréable.
 

Date de dernière mise à jour : vendredi, 12 Avril 2013